28 janvier 2010

le gouvernement s'essaye à la magie

« Ni une ni deux, hop j't'embrouille, t'as rien vu et t'es content »

 

A la faveur des fêtes de fin d'année, le gouvernement a tenté d remettre en cause certains fondamentaux instaurés par la loi du 11 février 2005, par l'introduction de dérogations aux règles de l'accessibilité du cadre bâti neuf et par la fin du plan personnalisé de compensation, notamment.

Mais les agapes du 25 décembre et de la St Sylvestre n'ont pas embrumé les esprits de nos leaders associatifs, lesquels ont immédiatement réagis. Le 6 janvier, au nom du Comité d'Entente Inter-associatif, ils se sont adressés au Premier Ministre pour exprimer notre indignation et le 7 janvier, Nadine MORANO, secrétaire d'Etat aux solidarités, a rencontré les porte-paroles. 

C'est en séance plénière du Conseil Nationale Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) qui s'est réuni le 19 janvier, que la secrétaire d'Etat s'est officiellement expliqué (propos et réaction ici : Contenu synthétique de la réunion du CNCPH du 19 janvier 2010.pdf).

Cette tentative de faire disparaître des éléments forts de la loi alors que les esprits aspirent légitimement à se reposer en cette fin d'année 2009, relève presque du close up (magie épatante lorsqu'on est entre amis). Mais cette technique est scandaleuse lorsqu'elle est le fait de l'Etat et qu'elle vise à minorer les effets de la loi.

 

Les commentaires sont fermés.